International reaction after the attack on Libya


Monday in Cairo, Arab League chief Amr Mousa said: "What we want is protection of civilians and  not bombing others civilians " in Libya. UN Secretary General Ban Ki-moon says: The world community must speak the same language "referring to the Gaddafi regime. REUTERS / Amr Abdallah Dalsh
Monday in Cairo, Arab League chief Amr Mousa said: "What we want is protection of civilians and not bombing others civilians " in Libya. UN Secretary General Ban Ki-moon says: The world community must speak the same language "referring to the Gaddafi regime. REUTERS / Amr Abdallah Dalsh

This photo and comments from her, come to support my article yesterday, „Europeans and Americans in Libya. As Americans have overcome. Sarkozy also. Perhaps he sees himself, another Napoleon!

I'm sure Sarkozy
I'm sure Sarkozy
Wants to become such a Sarkozy.
Wants to become such a Sarkozy.

The situation becomes hot. Initially there seemed to be unanimous.But the African Union said:

Any „solution must be consistent with our commitment to respect the unity and territorial integrity of Libya, and rejecting any foreign military intervention whatever form, ” said Mohamed Ould Abdel Aziz, President of Mauritania.
This committee is composed of heads of state in Africa (Mauritania, Mali, Congo, South Africa, Uganda)

Under the headline „After Yugoslavia, Afghanistan and Iraq today … it’s the turn of Libya” Russian Prime Minister Vladimir Putin mince his words even less … For him, the UN resolution „authorizes all to everyone, any action against a sovereign state. It reminds me of the call to the Crusades during the Middle Ages. ”

Italy, very close to Libya following the 2008 Treaty of Friendship, offers some coalition military base, bent heart

This last sentence reminds me how they felt  ordinary Romanians, then, when the government was involved in Yugoslavia.

In fact, I mean, it is not just my impression, today’s military actions in the world under the UN umbrella, they become actions redealt, zones of influence. A new war for colonization. The Americans are headed. And because he could not miss the dinner giants, who dreams that a new Napoleon, became their mascot.

Obama says:

We can raped, the whole world
We can raped, the whole world
that I am the devil
that I am the devil

This article is a digression on the basis of Article :” Libye: comment la coalition se fissure „published in L’Express. fr „

Va anunt o importanta victorie a SCMD-ului

Presedintele Rusiei Dimitri Medvedev a declarat ca se opune adoptarii unei rezolutii ONU care sa permita recursul la forta în Siria

Indulgenţă hidoasă şi urât mirositoare

Les réactions internationales après l’attaque contre la Libye


Au Caire ce lundi, le chef de la Ligue arabe Amr Moussa (à droite) rappelle que "ce que nous voulons c'est la protection des civils, pas le bombardement d'autres civils" en Libye. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon (à gauche) répond: il faut que "la communauté internationale parle d'une seule voix" face au régime de Kadhafi.    REUTERS/Amr Abdallah Dalsh
Au Caire ce lundi, le chef de la Ligue arabe Amr Moussa (à droite) rappelle que "ce que nous voulons c'est la protection des civils, pas le bombardement d'autres civils" en Libye. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon (à gauche) répond: il faut que "la communauté internationale parle d'une seule voix" face au régime de Kadhafi. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh

Cette photo et les commentaires qui accompagnent, viennent à l’appui de mon article d’hier,\”Les Européens et les Américains en Libye\”. Américains Obama ont dépassé la limite! Sarkozy aussi. Peut-être qu’il se voit, un autre Napoléon!

Je doute que Sarkozy. Cette
Je suis sûr que cette Sarkozy
Il veut devenir cette Sarkozy.
Il veut devenir cette Sarkozy.

 

 

 

 

 

 

 

La situation devient chaude. Au départ, il semblait être unanime.
Mais l’Union africaine, a déclaré:

Toute „solution doit être conforme à notre attachement au respect de l’unité et de l’intégrité territoriale de la Libye, ainsi qu’au rejet de toute intervention militaire étrangère qu’elle qu’en soit la forme”, selon Mohamed Ould Abdel Aziz, le président mauritanien.

Ce comité, est composé de chefs d’Etat africains (Mauritanie, Mali, Congo, Afrique du Sud, Ouganda)

Sous le titre „Après la Yougoslavie, l’Afghanistan et l’Irak… aujourd’hui c’est au tour de la Libye” Le Premier ministre russe Vladimir Poutine mâche encore moins ses mots… Pour lui, la résolution onusienne „autorise tout à tout le monde, n’importe quelle action à l’encontre d’un Etat souverain. Cela me fait penser à l’appel aux croisades à l’époque du Moyen-Age”.

l’Italie, très liée à la Libye depuis le traité d’amitié de 2008, met quelques bases militaires à la disposition de la coalition, du bout des lèvres.

Cette dernière phrase, je me souviens comment il s’est senti Roumains ordinaires, le gouvernement roumain depuis est devenu impliqué dans la Yougoslavie.

En fait, je veux dire, ce n’est pas seulement mon impression, les actions militaires d’aujourd’hui dans le monde sous l’égide de l’ONU, elles deviennent des actions redistribué, des zones d’influence. Une nouvelle guerre de colonisation. Les Américains ont à leur tête.Et parce qu’il ne pouvait pas manquer les géants dîner, qui rêve d’un nouveau Napoléon, est devenu leur mascotte.

Obama dit

nous pouvons violée, le monde entie
nous pouvons violée, le monde entie
  parce que je suis le diable
parce que je suis le diable

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet article est une digression sur la base de l’article ” Libye: comment la coalition se fissure „publié dans L’Express. fr „